Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

          

  
« En conjuguant nos talents,
  
nous gagnerons demain !! » 

 
Les 8 bonnes habitudes de COVEY 
1- Soyez proactif plutôt que réactif !
2- Sachez où vous allez. 
3- Donnez la priorité aux priorités ! 
4- Pensez gagnant-gagnant. 
5- Cherchez à comprendre plutôt qu’à être compris. 
6- Développez la synergie. 
7- Cultivez et aiguisez en permanence ces facultés ! 
8- Trouvez votre voie et aidez les autres à trouver la leur. 
   

Texte libre

L'esprit "réseau rando" : un bon moyen pour se connaitre, réfléchir, partager...

Al Gore
envoyé par Joffre66

Soyons sérieux, mais ne nous prenons pas au sérieux !  

 
Recommandation de Marthe ROBIN :
"Soyez saints, allez vers les autres, mais ne quittez jamais la prière, quel que soit votre travail."
Trouble est vain
Peur est vaine
Tout passe
Dieu ne change point
La Patience 
Tout Obtient
Qui a Dieu
Rien le lui manque
Dieu seul suffit !
Sainte Thérèse d'Avila
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 10:22

Bon, cette fois KAWA, je commence la partie commerciale du travail d'assistante de gestion.

Mais je reprendrai l'approche comptable plus tard car je trouve ma présentation trop courte.

Les articles précédent seront surement retravaillés et les sites internets, ou Blog en lien avec le contenu, rajoutés... j'aimerais aussi aborder les reporting et la comptabilité analytique. A titre personnel, je ne peux pas concevoir la comptabilité générale sans la
comptabilité analytique.


D'ailleur la comptabilité analytique est un outil très utile pour faciliter une bonne démarche commerciale.

Alors, vous la concevez comment, vous, la fonction commerciale ?

Pour moi, c'est la vision terrain de la comptabilité, l'action, mais cette action commence d'abord par une réflexion. Quels sont mes cibles ? Comment atteindre le maximum de monde en un minimum de fatigue ?

Contrairement à la comptabilité ou j'ai commencé par une formation théorique avant la pratique, mon approche du travail d'un commercial est d'abord une approche terrain et ensuite une approche théorique.

Alors, l'étude de marché et nécessiare pour vérifier si le secteur ciblé est le bon. Pour moi, un commercial doit être à l'écoute des hommes, voir l'évolution du monde, des mentalités et ajuster son discours aux besoins de nos contemporains, mais aussi à leurs peurs et craintes.

Ensuite, les prospections commences, la réalisation de mailing modérés et bien ciblés est à faire, un phoning pour cerner les besoins et les réactions face aux produits et services proposés, et bien entendu l'accroche pour obtenir un entretien.

Pour ma part, je préfère qu'un commercial face l'approche 100% terrain et lui apporter un complément administratif quotidien et un soutien ponctuel lors de salon.

L'approche salon est très utile car elle permet de prendre contact physiquement avec les prospects et les clients. Je ne conçois pas une bonne relation commercial sans une rencontre. Le téléphone est insuffisant pour bien cerner la personnalité de son interlocuteur, quand à écrit il est tout aussi incomplet pour une bonne connaissance des clients au début.

Ensuite, une fois que le lien commercial existe, que les bons de commandes arrivent, le travail rebascule vers la
comptabilité client pour la réalisation des factures et le suivi financier.



Vous me direz, il y a le e-commerce où les clients commande de façon impersonnel et en masse !!

Mais au démarrage, il y a forcement un premier échange physique pour que ce site de e-commerce corresponde aux attentes de vos clients. Le
e-commerce n'est qu'un outil commercial pour accéler les ventes, mais il ne peux supprimer la fonction commerciale. D'ailleur, pour que le site soit connu, référencé, vous devez au départ avoir de bons contacts commeciaux, une bonne image commercial... 

Bon, je m'arrête là c'est loin d'être détaillé, mais c'est un début. Le métier de commerciale nécessite aussi la pratique des langues étrangères (minimum l'anglais), mais aussi le calcul des marges commerciales, des seuils critiques....une ouverture vers les marchés et technologies de remplacement.

Bref, l'approche commerciale demande une bonne ouverture d'esprit, un esprit de synthèse, de l'organisation, un moral d'acier, une bonne culture général,
une bonne présentation, un bon relationnel et surtout une bonne capacité d'écoute...donc beaucoup de qualité.

Pour moi, le défaux à ne pas avoir, pour des échanges commerciaux durable, c'est le bagou, ou alors il faut vendre des breloques !!!


 

Tableau de synthèse : http://allobroges.site.voila.fr/page3.html

Vos commentaires sont les bienvenues

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Nade 02/06/2008 17:59

Ouh la la bon courage pour la compta analytique, perso j'y suis allergique !!!! Mais le  coté commercial c'est mon dada !